Deprecated: Function create_function() is deprecated in /home/formafibeo/www/wp-content/plugins/revslider/includes/framework/functions-wordpress.class.php on line 258
Detecter les seismes grâce aux réseaux fibre optique.
01 83 75 72 07 contact@formafibre.com

Il est aujourd’hui possible de détecter les séismes grâce à des capteurs sismiques placé sur les câbles de la fibre optique, c’est l’objectif des travaux d’une équipe de chercheurs à Stanford. Le concept vient d’être valider par celle-ci.

La technologie a été mise au point par l’équipe de chercheurs , elle permet de s’appuyer sur les réseaux de la fibre optique pour observer et détecter les phénomènes sismiques.

Grâce à des capteurs placés sur les câbles de fibre, les chercheurs peuvent collecter des données de tremblement de terre grâce à la fibre optique. Tandis qu’avant ce type de déploiement d’infrastructure, il était nécessaire d’effectuer la mise en place d’équipement particulier.

Ils sont désormais en mesure de transformer les réseaux actuels en données. Une fois les données collectées et analysées, elles permettent de mieux comprendre comment la Terre bouge, mais aussi d’anticiper des tremblements de terre importants et dangereux pour l’Homme.

fibre optique

Un faible coût de déploiement.

Aujourd’hui testé sur une boucle de 5 kilomètres autour du campus de Stanford, le test s’est avéré concluant. C’est ce qui a poussé le professeur de géophysique en charge de ces recherches à envisager des essais à plus grande échelle sur la baie de San Francisco.

« Chaque mètre de fibre optique sur notre réseau agit comme un capteur et coûte moins d’un dollar à l’installation. Vous n’arriverez jamais à mettre en œuvre un tel réseau de capteurs avec des sismographes traditionnels, avec cette couverture et pour ce prix », déclare le professeur.

« Le génie civil pourrait utiliser ces données pour construire des bâtiments et des ponts capables de répondre aux mouvements de la terre en s’appuyant sur les données localisées que nous obtiendrons, de sorte à construire des bâtiments adaptés capables de résister aux tremblements » ,ajoute l’un de ses étudiants.

Leur nouvel objectif est de s’assurer que cette technologie sera disponible à l’échelle d’une ville puis d’une zone géographique plus vaste.